Combler vos invités avec des petits cadeaux originaux

Ça y est ! Tout est prêt, sauf… les cadeaux à offrir aux invités. Certes, avec tous les préparatifs, vous n’avez plus le temps de penser à ces choses. Or, ce n’est pas la peine d’acheter n’importe quoi ! Il faudrait quelque chose d’original qui pourrait les impressionner. Mais quoi ?

Flattr the authorDigg thisBuffer this pageEmail this to someonePin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrShare on VKShare on RedditShare on YummlyShare on StumbleUponPrint this page

Quelques astuces pour aider son bébé à bien dormir

Dormir est la principale activité de l’enfant à ses débuts. Il est donc important qu’il puisse le faire dans les meilleures conditions possibles et de l’aider à faire rapidement ses nuits. Pour cela, quelques astuces à retenir :

-Veillez à coucher toujours votre bébé sur le dos, jamais sur le ventre. C’est la position idéale pour l’enfant les premiers temps, d’autant plus que cela évite les risques de mort subite du nourrisson.

-Créez ensuite un environnement propice à l’endormissement. Il est important que votre enfant ait un espace bien à lui. Le matelas de son lit doit être ferme et il ne doit pas être entouré de trop de peluches qui pourraient prendre trop de place ou le tenir éveillé. Juste un doudou suffit et un petit mobile au dessus du lit. Vous pouvez imprégner le doudou de votre odeur afin de rassurer votre bébé. Il faut par ailleurs qu’il ne fasse pas trop chaud dans la pièce. 18-19° est une bonne température. S’il fait trop chaud, votre enfant risque en effet d’avoir du mal à s’endormir.

-Veillez ensuite à instaurer un rituel du coucher pour apaiser l’enfant, en le berçant, en lui chantant une berceuse ou en lui faisant un câlin ou un massage. Vous pouvez par exemple le masser de façon circulaire entre les sourcils ou au niveau du cuir chevelu pour l’endormir plus vite : ce sont deux gestes bien appréciés des enfants (de tout âge d’ailleurs !).

Vous pouvez également le calmer au moment de dormir en ajoutant une cuillère à café de fleur d’oranger dans son biberon, 30 min avant le coucher. Effets apaisants garantis !

-Enfin, il est important d’apprendre petit à petit à son enfant à devenir autonome en matière de sommeil. Cela ne sera que plus bénéfique pour sa façon de dormir. Laissez-le progressivement s’endormir seul, en le plaçant dans son lit alors qu’il paraît fatigué mais est encore éveillé. N’accourez pas non plus au moindre pleur de votre enfant. Laissez-le se rendormir alors tout seul, si vous estimez qu’il n’est pas le moment de le nourrir à nouveau !

En suivant ces quelques astuces, vous devriez voir rapidement votre enfant dormir de mieux en mieux ! L’important est de fixer des habitudes liées à son sommeil et de ne pas en déroger !

 

Flattr the authorDigg thisBuffer this pageEmail this to someonePin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrShare on VKShare on RedditShare on YummlyShare on StumbleUponPrint this page

Comment aider son bébé à différencier le jour et la nuit ?

Un nouveau-né ne fait aucune distinction dans les premiers temps entre le jour et la nuit, cela est normal ! Il dort par cycle de 2 à 4h en moyenne et se réveille essentiellement pour manger. Il dort ainsi de nombreuses heures en tout, le jour comme la nuit. Cela va diminuer et petit à petit, vers 8-10 semaines, il commencera à distinguer les deux et à dormir plus d’heures d’affilée la nuit. Mais pour cela il faut l’aider, afin qu’il fasse la différence entre le sommeil nocturne et les siestes le reste du temps.

Veillez ainsi à ce qu’il dorme la nuit dans le noir complet et lorsqu’il se réveille et que vous devez le nourrir ou le changer, faites-le sans trop éclairer la pièce, dans le calme, sans lui parler, afin qu’il se rendorme ensuite plus vite et qu’il comprenne que la nuit est un moment à part à vivre dans son cocon.

Le jour en revanche, au début, tant qu’il ne fait pas la différence entre les deux, faites-le dormir en plein jour et laissez donc les rideaux ouverts ou la lumière allumée. Vivez par ailleurs normalement, faites du bruit… Ainsi, ne baissez pas le son de la télé parce qu’il dort ou ne vous empêchez pas de parler. Faites tout comme d’habitude afin que votre enfant se rende compte que c’est le jour. Il est également possible de lui faire faire ses siestes autre part que dans son lit, là encore pour qu’il fasse la différence.

Instaurez par ailleurs un rituel distinct pour la sieste et pour la nuit. Vous pouvez ainsi lui chanter une chanson spéciale le soir avant de le coucher, lui faire prendre son bain à ce moment-là pour le calmer, lui faire un massage avant la sieste ou lui raconter une histoire à ce moment-là… L’important est de ne pas reproduire les mêmes gestes ou habitudes entre les deux pour qu’ils sentent que ce n’est pas la même chose!

Enfin, n’hésitez pas à le stimuler le plus possible le jour lorsqu’il est réveillé, à jouer avec lui, à le garder éveillé pendant que vous le nourrissez en lui parlant, en lui chantant une chanson… Il verra ainsi que vous n’attendez pas la même chose de lui que la nuit, où l’ambiance est beaucoup plus paisible !

Flattr the authorDigg thisBuffer this pageEmail this to someonePin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrShare on VKShare on RedditShare on YummlyShare on StumbleUponPrint this page

Pourquoi il ne faut pas rester coller à votre enfant ?

Vous venez d’accoucher. Votre rêve devient réalité et tout votre monde se retrouve désormais dicté par les désirs de votre petit chou. Cela est relativement normal et arrive à tous les mamans. Cependant, pour votre bien-être et celui de l’enfant, il faut impérativement se forcer à lui laisser de l’espace.

La dépendance n’est jamais bonne

Les premières semaines, le bébé est complétement dépendant de vous. Il ne peut pas manger seul, vous devez le nettoyer et le porter partout où il a besoin d’aller. Mais, ces obligations ne veulent pas dire que vous devez sans cesser l’avoir collé à vous. En faisant cela, le bébé qui est déjà naturellement attaché à la maman risque de ne pas supporter son absence. Dès que vous allez quitter la pièce, cela va être un drame pour lui et ses pleurs vous retiendront. Vous entrez alors dans un cercle vicieux. En grandissant, ce comportement s’accentue et vous finissez par avoir un enfant qui ne peut pas jouer seul, ne s’ouvre jamais aux autres et risque même de voir son développement en pâtir.

Les bons comportements à avoir avec votre bébé

Évidemment, prendre de la distance ne signifie pas qu’il faut négliger la sécurité de l’enfant. Il est hors de question de laisser seul dans des situations où des dangers subsistent. Par contre, vous pouvez déjà prendre l’habitude de le faire garder par des amis ou des membres de la famille habitués aux enfants. Ainsi, le bébé verra d’autres personnes que sa mère s’occuper de lui.
Ensuite, apprenez rapidement au bébé à dormir seul dans sa chambre et n’accourez pas dès qu’il pleure. S’il associe les pleurs à l’arrivée immédiate de sa mère, les chances qu’il le fasse par la suite pour vous voir sont grandes.
Enseignez la solitude au bébé. Par exemple, quand il a trois mois, le bébé est généralement assez grand pour se nourrir sur une chaise haute. Lors de ces moments, donnez à manger à votre enfant et vaquez à vos occupations dans votre cuisine. Vous pouvez lui apporter un ou deux jouets pour qu’il s’amuse sur sa chaise haute de bébé. En faisant cela, il comprend que sa maman à d’autres activités à faire que d’être toujours avec lui et il apprend doucement à s’amuser seul.

Pour le bébé, il est nécessaire de savoir prendre ses distances avec lui. Cela n’altère en rien l’amour que vous lui portez ou les relations privilégiées que vous entretenez.

Flattr the authorDigg thisBuffer this pageEmail this to someonePin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrShare on VKShare on RedditShare on YummlyShare on StumbleUponPrint this page

Pourquoi il ne faut pas rester coller à votre enfant ?

Vous venez d’accoucher. Votre rêve devient réalité et tout votre monde se retrouve désormais dicté par les désirs de votre petit chou. Cela est relativement normal et arrive à tous les mamans. Cependant, pour votre bien-être et celui de l’enfant, il faut impérativement se forcer à lui laisser de l’espace.

La dépendance n’est jamais bonne

Les premières semaines, le bébé est complétement dépendant de vous. Il ne peut pas manger seul, vous devez le nettoyer et le porter partout où il a besoin d’aller. Mais, ces obligations ne veulent pas dire que vous devez sans cesser l’avoir collé à vous. En faisant cela, le bébé qui est déjà naturellement attaché à la maman risque de ne pas supporter son absence. Dès que vous allez quitter la pièce, cela va être un drame pour lui et ses pleurs vous retiendront. Vous entrez alors dans un cercle vicieux. En grandissant, ce comportement s’accentue et vous finissez par avoir un enfant qui ne peut pas jouer seul, ne s’ouvre jamais aux autres et risque même de voir son développement en pâtir.

Les bons comportements à avoir avec votre bébé

Évidemment, prendre de la distance ne signifie pas qu’il faut négliger la sécurité de l’enfant. Il est hors de question de laisser seul dans des situations où des dangers subsistent. Par contre, vous pouvez déjà prendre l’habitude de le faire garder par des amis ou des membres de la famille habitués aux enfants. Ainsi, le bébé verra d’autres personnes que sa mère s’occuper de lui.
Ensuite, apprenez rapidement au bébé à dormir seul dans sa chambre et n’accourez pas dès qu’il pleure. S’il associe les pleurs à l’arrivée immédiate de sa mère, les chances qu’il le fasse par la suite pour vous voir sont grandes.
Enseignez la solitude au bébé. Par exemple, quand il a trois mois, le bébé est généralement assez grand pour se nourrir sur une chaise haute. Lors de ces moments, donnez à manger à votre enfant et vaquez à vos occupations dans votre cuisine. Vous pouvez lui apporter un ou deux jouets pour qu’il s’amuse sur sa chaise haute de bébé. En faisant cela, il comprend que sa maman à d’autres activités à faire que d’être toujours avec lui et il apprend doucement à s’amuser seul.

Pour le bébé, il est nécessaire de savoir prendre ses distances avec lui. Cela n’altère en rien l’amour que vous lui portez ou les relations privilégiées que vous entretenez.

Flattr the authorDigg thisBuffer this pageEmail this to someonePin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrShare on VKShare on RedditShare on YummlyShare on StumbleUponPrint this page

Protéger les yeux de bébé des rayons solaires

En été,  le bébé doit être protégé du soleil. Les parents ont ce réflexe commun de tartiner sa peau de crème solaire pour éviter les risques de brûlures. Mais ils oublient souvent de protéger ses petits yeux.

Pourquoi protéger les yeux de bébé ?

Les yeux des tout-petits sont beaucoup plus perméables aux rayonnements solaires par rapport à ceux des adultes. Jusqu’à 12 ans, le cristallin n’est pas encore formé. D’ailleurs, avant leur première année, il est encore invisible. Un nourrisson laisse passer presque la totalité des UVA et UVB, ce  qui peut causer de graves lésions oculaires une fois qu’il aura grandi. Par ailleurs, un bébé a du mal à cligner les yeux même devant une lumière éblouissante. Ce réflexe ne viendra que lors de sa première bougie. Une trop forte exposition peut entrainer des brûlures, un vieillissement prématuré de la rétine, l’inflammation des cornées et une cataracte précoce. Ainsi, protéger les yeux du tout-petit est une nécessité. Il est impératif de choisir des lunettes de soleil  pour enfants avec des filtres anti-ultraviolets. C’est certes un accessoire esthétique, mais il est déconseillé d’opter pour des bouts de plastique coloré, qui font plus de mal que de bien. Certaines boutiques en ligne et pharmacies proposent des articles de bonne qualité.

Comment faire porter les lunettes au bébé ?

Rares sont les bébés qui gardent les chapeaux et les  lunettes tout au long de la journée. D’ailleurs, une minute c’est déjà l’exploit pour les parents. Mais il est difficile de les expliquer que ce sont des bidules utiles et nécessaires pour se protéger au mieux du soleil. Si beaucoup de parents optent pour des lunettes incassables, d’autres trouvent des techniques pour déjouer les caprices de leur bout de chou. Pour ce faire, ils choisissent les modèles armés d’un bandeau qui se noue derrière sa tête. Au lieu d’une casquette, on préfère les bandanas ou des foulards pour les petites filles. Il existe aujourd’hui des chapeaux stylés à l’Indiana Jones avec un cordon qui s’attache sous le menton. Les nourrissons sont souvent en position allongée et il serait gêné de mettre des lunettes. Dans ce cas, si on prévoit des sorties à la plage, il vaut mieux porter des parasols pour le garder à l’ombre.

Flattr the authorDigg thisBuffer this pageEmail this to someonePin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on TumblrShare on VKShare on RedditShare on YummlyShare on StumbleUponPrint this page